prochains entrainements en rouge = annulé et entre crochets, le nombre d'inscrits :
Lundi 06/04/2020
Aubervilliers (mixte)-[0 joueurs]


Les conseils d'un pro...

posté le 19/04/2010 à 14h49 par kev

vu 696 fois

Journaliste : Comment s’entrainer à l’apnée quand
on ne vit pas au bord de l’eau et que l’on ne
dispose pas d’une piscine ?
Stéphane Mifsud : L’entraînement d’un apnéiste
se fait souvent hors de l’eau, à sec. Moi je le fais
sur le vélo en retenant ma respiration de temps en
temps pendant l’effort. J’adapte ma fréquence de
pédalage à ma fréquence de palmage, ce qui
représente 60 tours/ minute donc 60 mouvement de
palmes/minutes.
Par exemple durant un cycle de 10 minutes je fais des
apnées de 20 secondes et des récupérations de 40s.
Avec l’entraînement et les progrès, je rallonge le
temps d’apnée. C’est très efficace et on
progresse très vite, s’y on persévère. Sinon je
travaille avec mon kiné sur des exercices pour
assouplir les muscles intercostaux et la cage
thoracique. Je fais aussi ce que l’on appelle la
"carpe", c'est-à-dire augmenter la rétention d’O2
par des mouvements bizarre la bouche béante, à la
recherche d’une once d’air supplémentaire, pour
faire durer l’apnée. Cette technique de la Carpe,
demande de l’entrainement et de l’expérience car
à vouloir trop gonfler on peut facilement se déchirer
les alvéoles pulmonaires et conduire au pneumothorax.
C’est aussi pour cela que j’ai une équipe
médicale autour de moi pour m’aider à minimiser ces
risques. Je m’entraine 6h/Jours et 6 jours ½ sur 7.

Journaliste : Et dans l’eau ?
Stéphane Mifsud : En général je reste entre 3 et 7
m sous l’eau et je peux faire jusque 110 immersions
de 2 minutes 15 chacune dans la journée. 9h dans
l’eau pour les plus grosses journée, dans les belles
eaux de la Nouvelle Calédonie ça aide à chasser la
routine !!

Journaliste : Comment construit tu ta saison ?
Stéphane Mifsud : Je suis professionnel de mon
sport, c’est plus facile pour moi pour organiser mon
entraînement. Au programme beaucoup de PPG
(préparation physique générale) de septembre à
Décembre.
Ensuite de mars à mai environ 20h de sport/ semaine
d’endurance. Entre janvier et février du spécifique
apnée sur le vélo et en musculation.
Je ne fais que 2 ou 3 grosses compétitions par an

54_1.jpg





Commentaires sur le sujet



Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Copyright "HOPE" 2008, tous droits réservés