prochains entrainements en rouge = annulé et entre crochets, le nombre d'inscrits :
Mercredi 22/11/2017Lundi 27/11/2017Mercredi 29/11/2017
Keller (mixte)-[22 joueurs]
Keller (mixte)-[2 joueurs]
Aubervilliers (mixte)-[0 joueurs]
Keller (mixte)-[3 joueurs]


L'arbitrage des gachettes... pour ceux qui les révèrent

posté le 05/11/2010 à 10h40 par kev

vu 613 fois

Le texte qui suit a été rédigé par le très
respectable Alexandre FUSTER - Responsable Formation
AN2. Il rappelle les principes d'arbitrages concernant
les champions de tirs en hockey (et ils sont nombreux)
et rappelle qu'un beau tir n'est pas forcément
puissant ni trop élevé... un beau tir est un tir qui
arrive là ou on le souhaite sans blesser d'autres
joueurs (adverse ou de sa propre équipe).
Rappel : un palet pèse 1,5 kilos... ca peut faire
mal.
Difficile de trouver plus insupportable que de se
prendre un palet dans la poire et de se voir
sanctionner d'une faute d'arrêt irrégulier ...
Merci à Gaz de nous avoir transmis ce texte :

"
Le tir dangereux

Pour marquer un but, passer un adversaire, ou
simplement faire une passe à un coéquipier, le tir
est une arme efficace pour celui qui sait l'utiliser.
Les débutants s'entraînent sans relâche pour faire
décoller la rondelle, alors que les meilleurs
atteignent des hauteurs impressionnantes.
Mais en match, il est primordial de protéger
l'intégrité physique des joueurs et de nombreux tirs
dangereux sont signalés par les arbitres aquatiques.

Que dit la règle ?

"
17.13 Jeu Dangereux
17.13. Si l'arbitre aquatique considère que le palet
a été délibérément joué d'une façon dangereuse,
il expulsera le joueur pour un temps de pénalité de 2
ou 5 minutes, ou il expulsera le joueur pour le reste
du match. (Tableau 17.7.1).
Fr.17.13.1 On précise que le jeu dangereux sera
sanctionné que la faute soit commise sur un partenaire
ou un adversaire.
Version : 1.3 Juin 2009

L'interprétation de cette règle est souvent
contestée. Quelques explications s'imposent.

Volontaire ou non
Tout tir déclenché en direction d'un adversaire est
délibéré. Mais c'est à l'arbitre aquatique
d'estimer s'il est dangereux ou non.
Un tir plat, dévié par une crosse dans le visage
d'un joueur, peut être considéré comme involontaire.
L'arbitre peut arrêter le jeu pour s'assurer que le
joueur touché va bien. Le tir involontaire mais
dangereux sera sanctionné d'un coup franc sans temps
de pénalité.

Sur quelles parties du corps ?
Si le cadre tête-épaules est toujours d'actualité,
les autres parties du corps sont aussi concernées. Un
tir direct dans la poitrine, les bras, les jambes, doit
être sanctionner de la même façon.
Pour des tirs plus lointains, au niveau des jambes
par exemple, la décision est laissée à
l'appréciation de l'arbitre.

La passe à un coéquipier
Certains joueurs tirent délibérément sur la
poitrine de leur coéquipier car, une fois le palet
arrêté, il devient beaucoup plus facile à
contrôler. Même si un arrêt irrégulier peut être
signalé, le joueur qui a déclenché le tir est
fautif. Il devra être sanctionné.

Influencer les arbitres
Il n'est pas rare de voir un joueur avancer l'épaule
vers le palet, baisser la tête ou exagérer le coup
reçu en se tordant de douleur.
Cette attitude doit être sanctionnée comme une
conduite antisportive.
L'auteur du tir dangereux et le simulateur seront
donc tous les deux sanctionnés.
"
Alexandre FUSTER - Responsable Formation AN2

On peut débattre sur ce dernier point : les arbitres
ont une tendance à ne désigner qu'un seul coupable
alors qu'il y a bien DEUX fautifs. A contrario,
lorsqu'un joueur évite un tir dangereux, ce n'est pas
parce qu'il n'y a pas de blessé que l'auteur du tir ne
doit pas être sanctionné... même si le jeu continue
quand même à l'avantage du joueur qui a évité le
tir.

102_1.jpg





Commentaires sur le sujet



Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Copyright "HOPE" 2008, tous droits réservés